Bien préparer votre achat immobilier

Tout à la joie de devenir propriétaire, n’en occultez pas, pour autant, un certain nombre de points très importants.

Chaque étape peut être une source d’économie substantielle. Vous pouvez gagner et perdre sur tous les tableaux : prix du bien, frais, travaux, financement. Un achat immobilier consiste en de nombreuses étapes. Il faut du temps, et mieux vaut être prêt au moment de prendre votre décision pour ne pas voir partir le bien qui vous intéresse dans les mains d’un autre acquéreur.

Projetez-vous dans l’avenir

Acheter, c’est bien. Vos moyens vous le permettent, mais êtes-vous sûr de pouvoir tenir la distance ? Votre achat immobilier va vous endetter pour 15, 20 ou 25 ans. Bien des choses peuvent se produire sur une si longue période. Par exemple, votre situation professionnelle est-elle solide ? Espérez-vous une progression constante de vos revenus ? Avez-vous l’intention d’avoir des enfants ? Le bien que vous achetez est-il susceptible de pouvoir les accueillir ou devrez-vous en changer au bout de quelques années ? Il faut savoir que les Français détiennent en moyenne leur bien immobilier autour de 8 à 10 ans, maximum.

Faites-vous conseiller

Pour bien acheter, faites-vous une idée du marché. Pour cela, vous pouvez consulter les études publiées par les fédérations professionnelles, les réseaux, les notaires… Toutefois, rien ne vaut une enquête de terrain. C’est pourquoi, l’idéal est de rencontrer quelques agents immobiliers, des hommes de terrain qui vous fourniront des informations sur les prix, les biens à vendre dans votre quartier ou dans votre ville. Ils sauront aussi vous conseiller au fil des différentes étapes de l’achat.

Ayez un peu de méthode

En matière de recherche, dressez tout d’abord une liste de vos impératifs : nombre de pièces, confort, quartier, transports… Faites en sorte de bien exprimer votre souhait, pour éviter les pertes de temps. Visitez le plus possible de biens. Il vous faudra donc y consacrer du temps.

Visitez sans vous presser

Ayez l’œil. Imprégnez-vous du quartier. Évaluez ses commodités par rapport aux transports. Une station de métro, de tramway ou une gare, est-elle réellement à proximité ? Les écoles, les équipements, les commerces sont-ils présents ? Dans l’appartement ou la maison, ne vous fiez pas aux apparences, inspectez tout du sol au plafond, y compris les dépendances (parking, cave…). Assurez-vous du bon fonctionnement des équipements (chaudière, installation électrique, plomberie, sanitaires…). Demandez à voir les diagnostics que le vendeur doit fournir, qui vous renseigneront sur un certain nombre d’éléments.

Faites chiffrer les travaux

En règle générale, un bien ancien avec travaux est moins cher qu’un bien rénové ou neuf. Vous pourrez donc peut-être réaliser une bonne affaire. À condition de vérifier que les travaux à réaliser ne vous entraînent pas dans un gouffre. Mieux vaut donc venir accompagné d’un spécialiste du bâtiment ou d’un architecte.

Faites une offre d’achat

Si vous estimez que le prix du bien qui vous intéresse est trop élevé, faites une offre d’achat. Si le propriétaire l’accepte, vous êtes obligé d’acheter, sauf si vous ne parvenez pas à obtenir votre financement. Faites une offre qui soit cohérente avec le marché du secteur. À défaut, vous risquez de voir le propriétaire se braquer et refuser de vous vendre.

Soignez votre plan de financement

Rares sont les acquéreurs qui peuvent acheter sans crédit. Vous n’aurez sans doute pas le choix et devrez passer du temps à rechercher des solutions de financement adaptées à votre profil et à votre budget. Faites d’abord le tour des prêts aidés que vous pouvez obtenir (PTZ+, Action Logement, épargne logement…). Ensuite, ne vous contentez pas d’aller voir votre banquier, faites le tour des banques. Mieux encore, adressez-vous à un courtier qui se chargera de vous dénicher le meilleur financement.

Choisissez votre notaire

Lorsqu’on n’a pas de notaire de famille, on se laisse généralement guider par le notaire du vendeur. Mais sachez que vous pouvez parfaitement demander à un notaire de se charger de l’achat. Dans ce cas, deux notaires seront en présence, l’un qui se chargera des intérêts du vendeur, l’autre qui s’occupera des vôtres. Quel que soit le cas de figure, sachez que cela ne vous coûtera pas plus cher, les deux notaires se partageant les honoraires.

Soyez confiant

L’immobilier a beau être un domaine complexe, si vous savez vous entourer des professionnels adéquats, vous devriez parfaitement mener à bien votre projet. Vous devriez parfaitement mener à bien votre projet.

Ce contenu a été publié dans Actu-Immobilière, Actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.