Retraite : des Français toujours aussi inquiets

Six Français sur 10 sont inquiets pour leur retraite. Outre le recul de l’âge du départ à la retraite, ils comptent également sur leur épargne pour préserver leurs revenus.

La retraite suscite toujours autant d’inquiétudes chez les Français ! 61 % se déclarent en effet inquiets selon la 13e édition du baromètre Les Français, l’épargne et la retraite, réalisé par le CSA pour le compte du Cercle des épargnants. Un chiffre guère surprenant dans un contexte où les régimes de retraites complémentaires Agirc-Arrco accuseront un déficit important à court terme. Inquiets, les actifs se montrent particulièrement pessimistes concernant leur futur pouvoir d’achat de retraités. 56 % d’entre eux estiment en effet qu’ils ne disposeront pas de ressources financières pour vivre correctement.

Reculer l’âge de la retraite. Interrogés sur les solutions pour maintenir le montant des retraites, les Français citent le recul de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans au lieu de 62 ans. L’épargne retraite arrivant en deuxième position. Cette option est d’ailleurs choisie par 55 % des actifs, un chiffre en hausse de trois points depuis 2013, qui témoigne bien de la prise de conscience des Français.

L’assurance vie pour des revenus complémentaires. Pour préparer leur retraite, l’assurance vie demeure le meilleur produit d’épargne aux yeux de 36 % des personnes interrogées. 45 % des titulaires de contrats d’assurance vie ont en effet opté pour ces placements afin de se constituer des revenus complémentaires pour la seconde période de leur vie. Le PERP et le contrat Madelin, des dispositifs pourtant dédiés à la retraite, sont en revanche peu utilisés. Seuls 4 % des personnes possédant en effet ces contrats l’utilisent à cet effet.

L’immobilier oublié. Si l’immobilier figure comme le grand absent de ce baromètre pour préparer sa retraite, 7 % des personnes interrogées envisagent toutefois de réallouer une partie de leur épargne dans la pierre profitant ainsi de taux d’intérêt particulièrement bas. L’investissement locatif permet par exemple de se constituer des revenus complémentaires via des loyers sans oublier à terme le produit de la revente du bien. Acquérir sa résidence principale pendant sa période d’activité permet également de préserver son pouvoir d’achat si le crédit immobilier est remboursé avant le passage à la retraite.

Et dans tous les cas, la pierre permet de bâtir un patrimoine solide. Un récent sondage CSA-Pichet rappelait que l’immobilier reste le placement le plus rassurant pour préparer sa retraite.

Source: Capital

Ce contenu a été publié dans Actu-Immobilière, Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.